Histoire
Chronologie de la province

Histoire

Bref historique du développement du Manitoba.

80 millions d’années avant notre ère – Le Manitoba est submergé sous une mer peu profonde : la Voie maritime intérieure de l’Ouest.

De 30 000 à 10 000 ans avant notre ère
– Le retrait des glaciers pendant la dernière époque glaciaire laisse un énorme lac glaciaire, le lac Agassiz, qui recouvre la quasi-totalité du Manitoba.

De 10 à 13 000 ans avant notre ère
– Premiers signes de l’arrivée au Manitoba de chasseurs nomades venus du sud-ouest, dans la région qu’on appelle maintenant les collines Turtle. Les prairies en développement au sud offrent un territoire de chasse abondante.

De 4 à 5000 ans avant notre èr
e – Les origines des habitants des forêts dans l’est et le nord du Bouclier canadien. L’environnement exigeant entraîne des changements de mode de vie nécessaires.

1500 ans avant notre ère
– Indices des premiers descendants inuits parcourant le littoral do la baie d’Hudson.

5
00 ans avant notre ère – Parmi les indices de commerce au sein des peuples autochtones, mentionnons le cuivre du lac Supérieur, la catlinite du Minnesota, les coquillages du golfe du Mexique, le verre volcanique du Wyoming et la pierre à feu du Dakota du Nord.

Walking inside the ramparts of historical Lower Fort Garry

1100 (notre ère) – Premiers signes d’agriculture. Des communautés autochtones plantent du maïs aux abords de la rivière Rouge, au nord de Winnipeg.

De 15 à 1600
– Le changement climatique entrave la croissance des variétés de maïs indigènes. Les Autochtones retournent progressivement à la chasse, à la pêche et au piégeage.

1612
– Les premiers Européens débarquent au Manitoba. Le capitaine Thomas Button amarre deux navires à Port Nelson pendant l’hiver, près de l’embouchure des rivières Nelson et Hayes.

1670
– Le roi Charles II d’Angleterre accorde la souveraineté sur une grande partie du continent « au gouverneur et à la compagnie des aventuriers d’Angleterre faisant le commerce dans la baie d’Hudson » (la Compagnie de la Baie d’Hudson). La Compagnie de la Baie d’Hudson et la Compagnie du Nord-Ouest ont toutes deux cherché à établir leur suprématie dans le commerce lucratif de la fourrure tout au long des années 1700 et jusqu’à la fin des années 1800. Les relations avec les peuples autochtones étaient essentielles à la réussite du commerce de la fourrure.

An older couple admires art at the Winnipeg Art Gallery

MUSÉE DES AUTOCHTONES

La culture autochtone ne fait pas seulement partie du passé du Manitoba; elle fait partie de presque toutes les expériences que l’on peut vivre dans la province.

Lire plus

Apprenez à mieux comprendre l’histoire du Manitoba en visitant un de nos nombreux musées.

Années 1700 – Les descendants des commerçants de fourrure français et écossais et les femmes Anishinaabe et Ininew donnent naissance aux Métis, qui possèdent leurs propres langue, culture et identité.

1811
– Lord Selkirk établit la première colonie agricole européenne. Six ans plus tard, le chef Peguis et quatre autres chefs de la vallée de la rivière Rouge signent le traité Peguis-Selkirk, le premier traité signé dans l’Ouest canadien, avant même que le Canada devienne un pays.

1816
– La colonie de Selkirk est opposée par les Métis de la Compagnie du Nord-Ouest, qui y voit une menace au commerce de la fourrure. La bataille de Seven Oaks est l’apogée de ce conflit, souvent appelé Guerre du pemmican.

1869
– La Compagnie de la Baie d’Hudson cède son territoire de l’Ouest canadien au gouvernement du Canada pour 300 000 $. Le manque de considération pour les préoccupations des Métis pousse Louis Riel à établir un gouvernement provisoire en décembre 1869.

1870
– Des représentants du gouvernement Riel négocient avec le gouvernement fédéral et se joignent à la Confédération. Le Manitoba est appelé la province « timbre-poste » (sa superficie était alors à 1/18 de sa taille actuelle).

1912
– Une dernière modification frontalière (60e parallèle nord) confère au Manitoba sa superficie actuelle.