Partez en vacances à une station de recherche dans la région sauvage du Manitoba subarctique

Posted mai 27, 2018 | Author Voyage Manitoba

Si vos projets de vacances ont tendance à s’écarter de la norme du farniente à la plage, c’est le moment de découvrir un véritable bijou ici même au Manitoba. Le Churchill Northern Studies Centre est un vrai centre de recherche opérationnel situé à 30 minutes de la ville de Churchill. Il accueille aussi bien les scientifiques que les touristes curieux et constitue une façon économique et absolument unique de découvrir le Nord.

Des vacances éducatives dans le Nord

Plusieurs facteurs sont à l’origine de l’impression de découverte et d’émerveillement que l’on ressent au Churchill Northern Studies Centre, à commencer par son emplacement à l’ancien site d’une base de lancement de fusées suborbitales dans la haute atmosphère des années 1950 aux années 1970.

Ce désir d’observer de plus près le monde naturel a été maintenu par le Centre, fondé en 1976 en tant qu’établissement éducatif sans but lucratif, où les chercheurs pouvaient étudier à fond le large éventail de sujets associés au Nord. Son emplacement idéal au carrefour de trois grands biomes (biome océanique, forêt boréale du Nord et toundra) en fait l’endroit idéal pour les projets scientifiques.

Cependant, nul besoin d’être un scientifique pour participer.

De l’observation des oiseaux à l’étude des comportements des ours polaires et des bélugas, le Churchill Northern Studies Centre attire des voyageurs du monde entier venus participer à des vacances éducatives passionnantes.

Ma première visite au Centre était axée sur une des plus grandes merveilles naturelles du monde : les aurores boréales. Ron Waldron, qui était l’homme-étoile de notre groupe pour la semaine, nous a expliqué les merveilles des cieux nocturnes, y compris les constellations et, bien sûr, les aurores boréales.

Un séjour unique

Un séjour au Churchill Northern Studies Centre est unique pour des raisons qui vont au-delà de son programme scientifique. Les chambres sont des dortoirs dotés de quatre lits superposés. Elles sont idéales pour les voyageurs soucieux de leur budget et ceux qui veulent se faire des amis. Il ne faut pas croire pour autant que l’expérience s’apparente aux auberges de jeunesse de votre dernier voyage en Europe. Le Centre est impeccable et confortable, et le personnel et les bénévoles font l’impossible pour agrémenter votre séjour. En prime : les vues des chambres sont pas mal du tout.

Pour amplifier l’impression de se trouver dans un endroit vraiment unique et atypique, il suffit d’une petite promenade dans le Centre pour entrevoir des scientifiques et des chercheurs à l’œuvre dans les laboratoires. Génial, non?

Étant donné que l’objectif de ma visite se déroulerait essentiellement la nuit, j’ai passé mes journées à découvrir le Centre et les projets de recherche en cours, à faire des promenades en cométique (traîneau inuit), à faire de la raquette et à observer des expériences sur le terrain avec des chercheurs du Centre (la neige est TELLEMENT plus intéressante que j’aurais pu l’imaginer).

Pour amplifier l’abordabilité d’un séjour au Centre, tous les repas (sains) sont inclus dans votre séjour au Churchill Northern Studies Centre. Les plats faits maison sont préparés soigneusement par les excellents cuisiniers et se terminent toujours par une sélection de délicieux desserts (les biscuits à l’avoine étaient divins).

À la tombée de la nuit, les lumières s’éteignent

Revenons à l’attraction principale : les aurores boréales. Nous nous rassemblions chaque soir dans la salle de classe pour une leçon sur des thèmes liés aux aurores boréales (par exemple, comment immortaliser le spectacle sur une pellicule), mais d’abord, nous allumions la caméra en direct sur notre téléphone pour jeter un coup d’œil dehors. À la moindre lueur, la classe se terminait et tout le monde s’installait pour aller voir le spectacle.

Il y a plusieurs façons d’observer les aurores boréales au Churchill Northern Studies Centre, mais mon observatoire préféré était le dôme chauffé au sommet de l’établissement. C’est là que j’ai aperçu les célèbres aurores boréales pour la première fois de ma vie et que j’ai passé des heures à admirer le phénomène des lueurs dansant dans la voûte céleste en sirotant un verre de vin.

Les photographes du groupe ont adoré prendre des photos des lueurs vacillantes au-dessus de la cime des arbres depuis le rez-de-chaussée, tandis que d’autres ont opté pour la vue du ciel à partir de la plateforme panoramique attachée à l’immeuble principal, où la chaleur n’était qu’à quelques pas.

Bref, pourquoi aller observer les aurores boréales au Churchill Northern Studies Centre? Par pure passion. Lorsque les aurores font leur apparition, toutes les lumières du Centre s’éteignent pour créer une expérience enveloppante et tout simplement magique entre le ciel et vous.

About The Author