Neuf merveilles de la nature qui feront le succès de votre voyage à Churchill

Posted novembre 07, 2017 | Author Breanne Sewards

Pour vivre une expérience mémorable d’observation de la faune, placez Churchill tout en haut de votre liste. Cette région nordique du Manitoba ne cesse d’attirer des photographes et des passionnés de la faune, comme la flamme attire les papillons de nuit. Voici neuf merveilles de la faune qui vous feront vivre une expérience mémorable à Churchill…

Lièvre arctique

Commençons cette liste par la plus mignonne de toutes les créatures nordiques : le lièvre arctique. Fréquemment confondue avec une boule de coton géante (j’exagère un peu, d’accord…), cette mignonne créature duveteuse est vraiment difficile à repérer dans l’immensité blanche à cause de son talent pour se camoufler dans la neige. Si vous avez la chance d’en apercevoir un, votre plaisir en sera décuplé. Oups, est-ce qu’on vous a dit qu’il était VRAIMENT rapide?

Renard

Ce petit mammifère, l’un des plus petits mammifères à survivre au sol durant l’hiver arctique, se caractérise par sa résilience et sa grande capacité d’adaptation, en plus d’être mignon comme tout et très photogénique. À peine plus gros qu’un chat domestique, le renard arctique passe son temps à chasser le lemming et mène une vie nomade et communautaire.

Le renard roux (et le renard argenté, une forme mélanistique du renard roux) est plus facile à apercevoir que son cousin arctique, grâce à sa fourrure qui contraste avec le paysage immaculé de Churchill.

Orignal

Cet animal emblématique du Canada (et le plus gros de tous les cervidés), est impressionnant à voir en vrai. Même si l’orignal est un animal tranquille, sa grande taille impose le respect. Churchill étant située à la jonction des écosystèmes de la forêt boréale et de la toundra, l’orignal se sert de ses sabots comme raquettes pour se déplacer et comme des grattoirs pour trouver de la mousse et du lichen.

Siksik

Chez nous, nous avons l’habitude de voir des écureuils à la pelle, mais vous seriez surpris de voir à quel point il est amusant d’essayer d’apercevoir ce petit mammifère se déplacer dans le décor austère et rocailleux du nord du Manitoba.

Cet écureuil terrestre de l’Arctique, très espiègle de nature, est ainsi nommé à cause du bruit perçant qu’il émet, comme un sifflet. En scrutant attentivement les interstices des rochers, vous arriverez peut-être à apercevoir ce petit animal agile et besogneux en train de faire des provisions bien avant l’arrivée de l’hiver.

Crédit photo : Christopher Paetkau et Build Films au Seal River Lodge, avec Churchill Wild.

Carcajou

Bien que soit l’un des animaux de cette liste les plus difficiles à apercevoir, cette petite bête poilue est de plus souvent signalée dans la région de Churchill. Avec ses longues dents et ses griffes bien acérées, le carcajou a parfois la réputation d’être malicieux, mais c’est un animal timide qui préfère se déplacer en solitaire.

Loup

La vue de cet animal furtif est une source de grand plaisir dans le nord du Manitoba. Et pas seulement pour faire la photo de votre vie, mais apercevoir des loups en santé dans la toundra est un signe que l’écosystème est lui aussi en santé.

Harfang des neiges

Si comme moi vous êtes un inconditionnel d’Harry Potter, vous allez crier de joie (et peut-être verser une larme à la mémoire d’Hedwige) chaque fois que vous apercevrez un harfang des neiges. Après tout, il pourrait enfin aller livrer votre lettre à Poudlard. Avec ses plumes d’un blanc immaculé et ses magnifiques yeux jaunes, le harfang des neiges est un chouchou des photographes, surtout des ornithologues qui convergent vers le Nord pour l’apercevoir. Leur nombre varie d’une année à l’autre, mais ces gros hiboux ont tendance à s’attarder dans la région jusqu’au début de la saison des ours polaires (octobre et novembre).

Lagopède des saules

Le lagopède des saules – aussi appelée perdrix blanche – est souvent aperçu et les gens adorent ses pattes emplumées qui le gardent bien au chaud. Bien qu’il soit le plus gros représentant de son espèce, le lagopède des saules demeure une proie et il doit s’adapter en conséquence. Grâce à son plumage qui change de couleur au rythme de saisons, il arrive très bien à se camoufler sur la couverture neigeuse, en hiver, et dans les buissons ou les rochers, en été.

Ours polaire

Vous ne pensiez quand même pas que nous allions oublier l’ours polaire dans notre liste des merveilles de la faune nordique? Après tout, c’est la semaine de l’ours polaire! Ce n’est pas pour rien que ces majestueuses bêtes reçoivent autant d’attention! Les ours polaires sont les rois de l’Arctique et vous pouvez aller les voir dans leur habitat naturel à pied, dans un véhicule adapté à la toundra ou même en hélicoptère durant un safari arctique dans le nord du Manitoba. Les mois d’octobre et de novembre sont les meilleures périodes pour les apercevoir au moment où ils entament leur migration annuelle vers leur territoire de chasse aux phoques, dès que les eaux de la baie se couvrent de glace.

About The Author

Hey! I'm Breanne, Editorial Content Specialist for Travel Manitoba. I work with the content team to come up with fun ideas for our blog and social media platforms.

Editorial Content Specialist