AUTOUR DE LA TABLE DE CUISINE EN COMPAGNIE DE BOREALIS BEADING

Publié le 28 juin 2023 | Auteur Kit

Il se crée tant de liens autour d’une table de cuisine. On se raconte des histoires, on écoute de la musique, on fait de l’art et, bien sûr, on mange, autant de manières incroyables de rapprocher les gens. C’est ce que l’on ressent lors de l’activité Perlage : un voyage métis, offerte par Borealis Beading. On y arrive sans aucun lien, et même entouré d’étrangers, et on en repart avec le sentiment d’avoir été accueilli, bien repu, la tête remplie d’histoires.

Borealis Beading, le studio de perlage de Melanie Gamache, est situé à 45 minutes au sud-est de Winnipeg, dans la région d’Eastman, la patrie de la Nation métisse. Dès leur arrivée, les invités sont accueillis par une tasse de thé local (servi chaud ou froid, selon la saison), de la musique métisse et une table joliment dressée. C’est ainsi que commence l’expérience de perlage qui durera cinq heures.

A table set with gingham tablecloth, plates and fabric napkins inside a covered open-air gazebo building

Narration

L’expérience que Melanie a conçue va bien au-delà de la forme d’expression artistique qu’est le perlage. Lorsqu’elle a commencé à s’y intéresser il y a plusieurs années, Melanie a constaté que peu de gens enseignaient les techniques du perlage et encore moins racontaient les histoires qui se rattachent à cet art. C’est ainsi que Melanie commence son atelier, en racontant des histoires. La narration s’exprime tout au long de l’activité de perlage, mais au tout début, Melanie raconte sa propre histoire.

A table with various items on it - a Metis sash, framed black and white photos, a framed beaded flower and five books
Two glass teapots sit on a table in front of a beaded tea cozy

Melanie s’est efforcée d’approfondir ses racines, de trouver les certificats qui ont été remis à ses ancêtres, de retracer la lignée familiale et d’en apprendre davantage sur ses propres liens avec les Métis. Elle parle de tout cela lors de la première tablée de la journée. Le pavillon en plein air procure de l’ombre au groupe pendant qu’elle aborde l’importance de tous les Métis, non seulement ceux dont la lignée familiale remonte à Louis Riel et à Gabriel Dumont, deux chefs métis des années 1800, mais aussi les membres des familles comme la sienne, des jardiniers, des agriculteurs et des menuisiers.

A hand holds a cluster of green, not yet ripe, highbush cranberry

Nature

La propriété de Borealis Beading se situe dans une forêt de trembles et de chênes. Alors que notre groupe se promène le long de la lisière de la propriété, Melanie nous montre les plantes qui ont joué un rôle important dans l’alimentation, les remèdes et l’art au fil des décennies.


Les baies rouges du pimbina étaient utilisées dans la fabrication du pemmican, un aliment important pour les voyageurs à l’époque de la traite des fourrures. La rose aciculaire ou sauvage sert à faire du thé d’églantier, une source de vitamine C. Le saule rouge est utilisé pour tresser des paniers et, bien sûr, l’érable du Manitoba, pour sa douce eau sucrée.

Œuvre d’art

L’importance de ces plantes se révèle dans la broderie perlée métisse. Les fleurs et les petits fruits des buissons qui poussent à l’extérieur se sont frayé un chemin jusque dans l’espace de perlage de la véranda abritée. Mais ici, elles ont pris la forme de perles de verre colorées cousues sur du cuir, agrémentant le tissu de vrilles torsadées, de fleurs à cinq pétales, de petits fruits, d’insectes et d’animaux. Élément commun dans le perlage métis, la fleur à cinq pétales s’inspire sans doute de la rose sauvage, et elle est probablement la raison pour laquelle on surnomme parfois les Métis, le « peuple aux motifs perlés de fleurs ».

Melanie travaille à son art depuis l’hiver 2014, lorsqu’elle a appris à faire du perlage auprès d’une amie. Les années qu’elle y a consacrées se reflètent dans la complexité de ses œuvres.

A person sits at a table with a half-finished beading project
Four bags with beaded art on them hanging on a wall. Strings of many coloured beads hang further down the wall

Comme je fais mes premières armes en perlage, je suis ravie que Melanie ait choisi un projet pour débutants auquel le groupe peut travailler. La trousse contient un morceau de tissu d’ameublement, qui ressemble un peu à du cuir, mais qui est beaucoup plus facile à perler, un assortiment de perles moyennes, plus grosses que celles qu’utilise Melanie dans ses créations, une aiguille ainsi que deux bandes de tissu plus longues.


Le projet terminé est un petit sac à souvenirs. La pochette s’inspire d’un sac de guérisseurs, utilisé et porté par des Métis et des membres de Premières Nations pour transporter des objets sacrés. Porté autour du cou, le sac se situe près du cœur.

A half-finished beading project
A person holds up a partially-finished beading project
A completed beading project

Le perlage demeure encore aujourd’hui une forme de thérapie méditative. Même ici, dans le cadre d’un projet de niveau débutant, notre groupe est devenu silencieux et concentré tout en maniant les aiguilles et les perles pendant que Melanie échangeait des histoires et des enseignements sur l’importance du perlage et la façon dont cet art a évolué au fil du temps.

Melanie dit qu’il faut toujours projeter une énergie positive quand on fait du perlage. Elle nous rend la tâche facile dans l’atelier accueillant qu’elle a aménagé et qui permet à la bonne énergie de circuler tout au long de l’expérience du perlage.

A plate with bannock, cheese, jerky and pickles

Alimentation

L’expérience se termine par le partage d’un repas. Après une journée passée à écouter des histoires, à découvrir des plantes, et écouter des histoires et à créer des œuvres d’art, le partage d’un repas autour de la table de cuisine où tout a commencé semble être l’endroit parfait pour clore l’activité. De la charcuterie métisse est disposée sur la table de la cuisine extérieure, accompagnée de bannock, de bison séché, de miel, de confiture et de fromages du terroir. Ce dernier rassemblement est l’occasion pour chacun des membres du groupe de poser des questions et de réfléchir au voyage que nous avons fait aujourd’hui dans l’univers du peuple aux motifs perlés de fleurs.


Retournez à la page Perlage : Un voyage métis de Borealis Beading pour connaître le calendrier de 2023. Inscrivez-vous à l’expérience sur le site Web de Borealis Beading.

Le personnel de Voyage Manitoba a été accueilli par Eastman Tourism, qui n’a pas revu ou approuvé cet article.

Close-up of girl's face on a chilly Winnipeg winter day with fur hood and scarf.

À propos de l’auteur

Bonjour! Je suis Kit, une Franco-Manitobaine de la région Entre-les-lacs. Joignez-moi dans mes aventures d’exploration du Manitoba. Si vous avez des questions pour moi, n’hésitez pas à les envoyer à kmuir@travelmanitoba.com.

Spécialiste du contenu