Mont-Riding

Vous êtes prêt pour la grande aventure? Avec ses 3000 kilomètres carrés d’habitats divers, le parc national du Mont-Riding est une réserve naturelle qui offre les meilleures expériences d’observation de la faune au Manitoba. C’est aussi l’un des parcs les plus accueillants pour les visiteurs.

Campez en pleine nature dans une yourte, une tente ou une otentik — un hybride entre le chalet et la tente — au camping Wasagaming et vous serez tout près de la plage, des sentiers de randonnée, des boutiques et même d’un cinéma dans une cabane en bois rond.

Les lieux d’hébergement offerts aux alentours vont du luxueux Elkhorn Resort and Spa aux charmants gîtes du passant, aux chalets et aux motels ouverts en toutes saisons. Il y a tant de possibilités d’activités récréatives que vous saurez pourquoi certaines familles passent l’été au complet au parc.

Trouvez les géocachettes, explorez l’art et la culture autochtones, baladez-vous sur la promenade en bois en dégustant une crème glacée et laissez-vous raconter des histoires à donner des frissons autour d’un feu de camp. À vélo, à pied ou en skis de fond, partez à l’aventure sur les 400 kilomètres de sentiers du parc. Mettez le pied à l’étrier et faites une balade dans les sentiers, admirez les fleurs des champs et les oiseaux aquatiques dans les prés et les marais. Contemplez les panoramas magnifiques du haut des collines de l’Escarpement du Manitoba, explorez la forêt boréale et faites une excursion en plein bois, où les loups et les coyotes vous chanteront la sérénade les soirs depleine lune.

Ici, c’est le territoire des ours noirs, des orignaux, des cerfs de Virginie, des ratons laveurs, des castors et des bisons. La pêche y est bonne, et vous pourrez voir des canards, des oies, des rapaces, des hiboux et des oiseaux chanteurs.

Les mordus d’histoire ont de quoi occuper leur journée aussi. Découvrez le personnage excentrique qu’était Archibald Belaney, un Anglais mieux connu sous le nom de Grey Owl, le célèbre défenseur de la conservation des castors. Admirez les bâtiments en pierre et en rondins à l’entrée Est du parc ainsi que le "deuxième neuf" au terrain de golf de Clear Lake, qui a été construit comme projet fédéral de relance durant la grande dépression. Et visitez l’ancien camp de prisonniers de guerre au lac Whitewater. Des soldats allemands y ont séjourné de 1943 à 1945; ils avaient formé une chorale, et ils travaillaient le bois pour faire des pirogues. Selon la rumeur, ils s’esquivaient même de temps en temps pour assister à des soirées dansantes du samedi. Pas étonnant que le camp n’ait pas eu besoin d’être clôturé.

Web : www.pc.gc.ca/pn-np/mb/riding/index.aspx