Préparation du terrain pour votre safari d’été dans le nord du Manitoba

Posted avril 27, 2016 | Author Travel Media Relations

La ville manitobaine de Churchill est reconnue pour être la capitale de l’ours polaire du monde et offre des rencontres haletantes avec le plus gros carnivore du monde à l’occasion du rassemblement annuel automnal d’ours polaires en octobre et en novembre. Cette ville éloignée au bord de la baie d’Hudson est toutefois une destination tout aussi formidable en été, non seulement pour voir des ours polaires, mais aussi pour tisser des liens avec un autre mammifère blanc : le béluga. Voici les cinq principales raisons de visiter Churchill, au Canada, en été.

Tissez des liens avec des bélugas

Les bélugas sont des créatures sociables, enjouées et curieuses. Les moments passés avec ces baleines sympathiques sont le clou de n’importe quel safari estival dans le nord du Manitoba. Nulle part ailleurs au monde n’est-il possible d’avoir un contact aussi rapproché avec des bélugas qu’à l’embouchure des fleuves Churchill, Seal et Nelson. La côte ouest de la baie d’Hudson est un territoire d’été pour environ 57 000 bélugas, également appelés « baleines blanches » à cause de leur couleur distinctive, ou « canari des mers » en raison des sons animés qu’elles émettent sous l’eau.

En juillet et en août, Sea North Tours offre des départs quotidiens tributaires des marées et des conditions météorologiques. Les visiteurs peuvent glisser en kayak aux côtés de bancs de baleines enjouées, échanger des sons et des regards à travers les eaux cristallines en plongée en apnée ou tout simplement les admirer d’un bateau. Une nouvelle aventure s’est ajoutée à la liste en 2016 pour les amateurs de sensations fortes : la planche à bras avec les bélugas!

Observez des ours en été

Oui, vous pouvez également voir un ours polaire ou même une douzaine en été. Juillet et août ne sont pas la haute saison pour l’observation des ours polaires, qui a lieu en octobre et en novembre, mais les occasions sont excellentes d’observer des ours en train de dormir parmi les rochers, de flâner le long du littoral ou de nager dans la baie.

Lazy Bear Expeditions offre des excursions en bateau d’une journée complète le long de la côte de la baie d’Hudson jusqu’au célèbre Hubbard Point pour observer des ours polaires, et le directeur de l’exploitation Wally Daudrich estime que c’est un moment exceptionnel pour les observer : « Nous visitons des endroits que nous savons fréquentés par les ours polaires en été. L’été nous permet d’observer la relation prédateur-proie, les ours polaires chassant des phoques et des bélugas. »

Churchill Wild offre des écogîtes accessibles par avion et un forfait d’observation des oiseaux, des ours et des bélugas en été, qui comprend notamment une promenade à pied avec des ours polaires, en toute sécurité en compagnie de spécialistes des ours polaires d’expérience, qui servent de guides. L’été est le meilleur moment pour prendre des photos exceptionnelles, selon la directrice des activités Melanie Swenarchuk : « Les ours sont magnifiquement blancs pendant leur premier mois après leur retour des glaces, ce qui donne des images saisissantes sur le fond des fleurs sauvages de la toundra. »

Plongez-vous dans l’histoire de la baie d’Hudson

Imaginez-vous la vie dans un fort en pierres sur la baie d’Hudson dans les années 1700, au nord du 57e parallèle, à observer l’approche de navires à l’horizon brumeux. Le Fort Prince-de-Galles avait été construit à des fins de défense pendant la période de rivalité anglo-française, puis il a servi de grand poste de traite. Aujourd’hui, les visiteurs peuvent explorer le lieu historique national en été, des excursions étant offertes par Parcs Canada pour un voyage dans le temps authentique.

Parmi les nouvelles expériences de Parcs Canada, mentionnons : une nuit au fort, offrant du camping de nuit à l’intérieur des murs, des activités du 18e siècle et une exploration des nombreux racoins du fort. L’anse Sloop, à proximité, est un autre lieu important en raison des inscriptions laissées par des hommes qui ont habité le fort et qui ont travaillé pour la Compagnie de la Baie d’Hudson, comme Samuel Hearne. Une randonnée du Fort Prince-de-Galles à l’anse Sloop rapproche les visiteurs des terres et de leur histoire.

Explorez des épaves et la nature

Churchill est perchée à un endroit où le fleuve d’eau douce rencontre l’océan d’eau salée du Nord, et la forêt boréale rencontre la toundra arctique. La côte de la baie d’Hudson est une région ancienne et sauvage, parsemée de plages rocailleuses, de monticules herbeux et de centaines de rochers gros comme des voitures.


Les excursions en ville et dans les environs offrent une excellente orientation aux touristes à leur arrivée. « Nous nous rendons en véhicule à différents endroits, puis nous sortons explorer à pied. C’est la meilleure façon de découvrir la région de Churchill, déclare Paul Ratson, propriétaire de Nature 1st. Nous explorons de tout, du port le plus au nord du Canada jusqu’à l’aire de lancement de fusées, en passant par tous les attraits entre les deux. »

Le bateau fantôme de Churchill, Ithaca, repose à 750 mètres des côtes. Il s’est échoué en 1960 à la suite d’un bris du gouvernail, coincé à jamais au même endroit. La marée basse est le moment idéal pour s’aventurer dans les bas fonds intertidaux afin de voir le navire à vapeur de 80 mètres, complètement entouré d’eau à marée haute.

Délectez-vous d’une longue promenade relaxante en train

Vous ne pouvez pas conduire jusqu’à Churchill. La route la plus proche au nord se termine près de Gillam, au Manitoba, à des centaines de kilomètres au sud de la ville portuaire isolée. Même si le vol de deux heures de Winnipeg est pratique, le trajet en train jusqu’à Churchill est une expérience incomparable.

Le trajet Winnipeg-Churchill de VIA Rail, appelé ligne de la baie d’Hudson, parcourt 1700 kilomètres en deux jours. Surnommée le chemin de fer transsibérien de l’Amérique du Nord, la ligne de la baie d’Hudson est une des rares au monde à traverser le pergélisol.

Pendant le trajet, les passagers traversent toute la longueur du Manitoba, admirant les changements du paysage saisissant, des terres agricoles fertiles du sud jusqu’à la toundra subarctique du nord, en passant par la forêt boréale luxuriante et un pont en hauteur au-dessus de l’énorme fleuve Nelson. Détendez-vous en regardant défiler le paysage, admirez les aurores boréales ou ralentissez et renouez avec les gens, qu’il s’agisse de voyageurs du monde entier ou de résidents autochtones locaux. Il n’y a pas de Wi-Fi sur le train, alors les voyageurs apprennent à s’occuper comme dans le bon vieux temps.

Pour des renseignements complets au sujet de votre safari d’été dans le Nord à Churchill, visitez www.everythingchurchill.com.

About The Author

This story was originally commissioned by Travel Manitoba Media Relations.