La région de Saint-Malo aux yeux de Mariette Mulaire

Publié le 27 avril 2022

Avez-vous déjà visité la région du parc provincial de Saint-Malo? C’est une région chère aux yeux de Mariette Mulaire, fière ambassadrice de la francophonie manitobaine.

La femme d’affaire a grandi dans le village de Saint-Pierre-Jolys et connaît cette région comme sa poche. Elle vous la décrit et partage de beaux souvenirs qui habitent encore cette région boisée de l’Est du Manitoba.Les souvenirs défilent quand Mariette Mulaire pense au village de Saint-Pierre-Jolys et sa région, autour du parc de Saint-Malo.

« C’est une région bourrée de souvenirs pour moi, partage-t-elle. Elle est remplie de beaux moments passés à grandir. Je me souviens des cours de natation, par exemple. On faisait toute la route avec mes frères et sœurs, tous sur l’autobus, entre Saint-Malo et Saint-Pierre, pour aller au cours de natation. Puis on restait toute la journée pour le plaisir, on faisait un pique-nique et on jouait dans l’eau. Et je crois bien que c’est toujours autant le fun d’aller au lac! »

Eh oui, car impossible de parler de la région de Saint-Malo sans parler de son lac. Pour Mariette Mulaire, c’est une attraction incontournable!

« Une des meilleures choses à faire à Saint-Malo, c’est de profiter de la nature du lac. C’est vraiment le fun. Ce n’est pas comme Gimli par exemple. À Saint-Malo, il y a un cachet plus familial. » Même si, au Manitoba, une des destinations préférées de Mariette Mulaire reste tout de même Gimli.

« Chaque année, je vais à Gimli. On y va d’ailleurs souvent en famille. Gimli, c’est le fish & chips. Et c’est le lac aussi, bien sûr. On peut facilement faire croire à des Français ou des touristes européens que c’est un océan, tellement c’est impressionnant! Mais c’est le Lac Winnipeg. Et c’est absolument de toute beauté. »

À Saint-Pierre-Jolys, son village d’enfance, Mariette Mulaire recommande d’aller visiter le beau musée. On peut y trouver une exposition consacrée à Bicolo, un personnage phare de la francophonie manitobaine, qui occupait, il fut un temps, les pages du journal La Liberté. C’est d’ailleurs la mère de Mariette Mulaire, Cécile Mulaire, qui avait créé ce personnage jeunesse.

« C’est une partie forte de l’histoire francophone de cette région, raconte Mariette Mulaire. Bicolo a créé un engouement si fort chez les jeunes Franco-Manitobains à l’époque, les parents n’avaient jamais vu ça! Les enfants adoraient répondre aux jeux-concours de Bicolo dans La Liberté. D’ailleurs, on recevait tellement de courrier pour Bicolo, que ça a même permis de garder le bureau de poste ouvert à l’époque. »

Pour Mariette Mulaire, la région entourant le parc provincial de Saint-Malo regorge d’activités, autant estivales qu’hivernales. En commençant par ses 6,2 km au total de sentiers de randonnée pédestre.

« Cette région a tellement à offrir! D’abord, il y a beaucoup de chemins de randonnées. Beaucoup de nature, de coins à explorer. Et puis l’hiver, on peut trouver de belles pistes à faire en ski de fond ou en motoneige. Les gens qui aiment les sports d’hiver ont de quoi s’amuser! »

En effet, entre le terrains de camping, les terrains de jeux, de mini-golf ou de volleyball, il y a de quoi faire au parc de Saint-Malo. D’ailleurs, le terrain de camping est le deuxième le plus fréquenté parmi les parcs provinciaux du Manitoba. Et pourquoi pas du canotage ou de la planche à voile en été? À vous de choisir! En tout cas, deux plages aménagées au sein du parc de Saint-Malo vous donneront l’occasion de vous détendre après toute activité dans le coin.

Mais pour Mariette Mulaire, qu’est-ce qui rend ce village à l’histoire francophone si spécial?

« C’est juste le feeling du village! Je me souviens qu’il y avait toutes les cultures mélangées ensemble, toutes les communautés. C’était très multiculturel, avec le français toujours au cœur. Évidemment, le village a bien changé depuis, comme n’importe quel autre village. Mais il me semble que son esprit demeure. C’est un village rassembleur, dans lequel il y a des personnalités fortes. Il y a cet esprit de pouvoir et de vouloir qui perdure. C’est ça la base et le succès des choses qui se passent à Saint-Pierre. »

Mariette Mulaire se perd volontiers dans les souvenirs et tout ce qu’elle souhaite, c’est que les gens aillent découvrir par eux-mêmes la beauté de la région de Saint-Malo.

« C’est juste tellement beau. Il y a plein de petits restaurants, et il y a la Rivière aux Rats aussi. Le parc de Saint-Malo en lui-même est très beau aussi. C’est une région très accueillante. »

Randonnée pédestre et sentiers

SAYZOONS

434 Rue Sabourin
St-Pierre-Jolys, MB R0A1V0