L’histoire d’amour entre le Manitoba et le curling

Publié le 01 décembre 2019 | Auteur Alexis McEwen

L’histoire d’amour entre le Manitoba et le curling, c’est du sérieux! Notre province doit sa réputation d’excellence en curling à ses équipes d’élite qui se distinguent sur la scène nationale, internationale et olympique. En 2019, la ville de Brandon a accueilli les meilleures équipes masculines de curling à l’occasion du tournoi Tim Hortons Brier. Et c’est dans la ville manitobaine d’Arborg que se trouve la plus grosse pierre de curling au monde. Le Manitoba et le curling ont beaucoup en commun. C’est probablement pour cela que nous avons d’excellentes équipes et que nous adorons assister à des matchs de curling.

La glace

Curling rocks on the lake ice at Rock the Lake Bonspiel in Minnedosa

Au curling, c’est la surface perlée de la glace qui permet à la pierre de tourner (curl, en anglais). Le relief du Manitoba a été lui-même été façonné par le retrait des glaciers. De plus, en raison de la rigueur de nos hivers, la glace n’a plus de secret pour les Manitobains. Nos lacs et nos rivières recouverts de glace nous offrent un terrain de jeu idéal pour le patinage, la pêche sur glace et, bien sûr, le curling. Si vous en avez l’occasion, ne ratez pas un tournoi de curling à l’extérieur, comme le Ironman Outdoor Bonspiel qui se déroule sur la rivière gelée à La Fourche, ou le pondspied Rock the Lake à Minnedosa. Ces deux événements se déroulent en février de chaque année.

Les pierres

Canoeing through the Caddy Lake Tunnels

Au curling, les joueurs lancent une pierre de granit pesant entre 17 et 20 kilos environ le long d’une piste glacée. Le granit est une pierre très courante au Manitoba. Si vous allez au parc provincial du Whiteshell Provincial Park, vous pourrez voir des crêtes et des falaises de granit rose du bouclier précambrien. À Bannock Point, vous pourrez admirer les pétroformes créées par les peuples autochtones sur un affleurement de granit plat – ce sont des agencements de pierres représentant différents animaux et autres symboles. Vous pouvez aussi faire du canot dans les tunnels du lac Caddy qui ont été creusé dans le granite par les constructeurs du chemin de fer au tournant du siècle dernier.

Le vrombissement

En anglais, le curling est aussi appelé le roaring game. Certains disent que ce surnom vient du bruit produit par les pierres qui glissent sur la glace, d’autres prétendent que cela vient du claquement des balais de paille jadis utilisés par les curleurs. Même le mot « Manitoba » viendrait du mot cri manitou-wapow ou du mot ojibwé manidoobaa, qui fait référence au vrombissement des eaux franchissant les détroits du lac Manitoba, un bruit qui évoquaient un manito — un esprit — battant un tambour.

La bière

Farmery Estate Brewery Neepawa

De nos jours, les curleurs ne boivent pas de bière en jouant, mais les amateurs font certes honneur à cette boisson durant les tournois. Pour les joueurs récréatifs, bière et curling vont de pair. En fait, la relation des Manitobains avec la bière remonte à l’époque de la création de la première brasserie commerciale à Lower Fort Garry, en 1847. Aujourd’hui, le Manitoba compte de nombreuses brasseries, les plus connues étant Fort Gary Brewing Company, Half Pints Brewing Company, Farmery Estate Brewery, Barn Hammer Brewing Company, Little Brown Jug et Torque Brewing.

À propos de l’auteur

Je suis Alexis, j’écris sur tout ce qui se passe de génial au Manitoba. Et quand je ne suis pas en train d’écrire sur ce qu’il y a de merveilleux à voir et à faire, je m’empresse de sortir et d’en faire l’expérience avec mon mari et mes deux jeunes fils.

Gestionnaire en communications