Huit incroyables aventures hivernales à vivre au parc national du Mont-Riding

Publié le 06 février 2018 | Auteur Nisha Tuli

L’hiver est une saison qui invite à la transformation. Un manteau de neige peut conférer à un endroit familier une apparence tout à fait nouvelle et différente. L’été est peut-être la saison par excellence pour les parcs nationaux et les aventures en plein air, mais l’hiver se taille une place bien à lui et vous invite à partir à l’exploration du parc national du Mont-Riding alors qu’il y a encore de la neige au sol.

1. Faites du camping d’hiver

Par camping d’hiver, nous ne vous proposons pas de dormir dans une tente sur un tas de neige – ne vous inquiétez pas. (Mais si ce genre d’hébergement vous intéresse, allez-y!) Ce dont nous parlons en réalité relève plutôt du camping de luxe, dans une tente oTENTik. Ces structures en toile de Parcs Canada vous offrent un séjour dans le confort et la convivialité; les oTENTik du parc sont munies de chauffage électrique, d’un poêle à bois, d’une salle de bain et de douches chauffées à proximité, de chargeurs USB, d’un abri-cuisine chauffé au feu et de tout le bois de chauffage que vous pouvez transporter.

Ces « tentes » spacieuses peuvent accueillir six personnes dans ses trois grands lits superposés, mais si vous avez de petits enfants, deux personnes de plus peuvent y loger très confortablement, ce qui en fait l’ultime aventure familiale. Pour obtenir des précisions sur la location d’une tente oTENTik, cliquez ici.

2. Rendez-vous au Centre d’accueil de Parcs Canada

Ce coin des plus chaleureux vous fera penser à une grande cabane en rondins; c’est l’endroit idéal pour en apprendre davantage sur l’histoire, les traditions autochtones et la faune de la région et des environs. Des guides-interprètes passionnés vous feront découvrir la culture et le patrimoine de la région en vous racontant des récits et en vous faisant part de leurs connaissances. Explorez les expositions, réchauffez-vous les orteils au coin du feu et dégustez même une tasse de thé du Labrador.

À noter : Le Centre d’accueil n’est pas toujours ouvert en hiver, mais nous en avons eu un avant-goût lors de notre visite. L’hiver, les visiteurs peuvent s’arrêter au bâtiment administratif en semaine, entre 8 h à 16 h, ou au poste d’entrée sud de Parcs Canada, ou encore s’adresser aux Amis du parc national du Mont-Riding la fin de semaine, pour obtenir de plus amples renseignements.

3. Regardez le soleil se coucher en skis de fond

Comme la nuit tombe vite en hiver, il n’est pas nécessaire d’attendre longtemps pour admirer un magnifique coucher de soleil à l’horizon, et la meilleure façon de le faire, c’est au beau milieu d’une forêt, sur vos skis. Découvrez la grande variété de pistes qui s’offrent à vous, peu importe votre niveau de compétence ou la distance que vous voulez parcourir. Chaussez vos skis pendant qu’il fait encore jour et admirez le spectacle que vous offre le soleil au-dessus des prairies. Si vous n’avez pas de skis ou d’équipement, vous pouvez en louer à l’Elkhorn Resort, situé dans le parc.

4. Chassez le bison

D’accord, ne nous prenez pas au mot, mais allez voir les bisons dans l’enclos à bisons du lac Audy. Une quarantaine de bisons y errent parmi les prairies de fétuque. L’enclos est le fruit d’un effort visant à rétablir et à protéger l’écosystème en ramenant dans leur habitat naturel des prairies les bisons qui en ont été absents pendant un certain temps. Les visiteurs peuvent entrer dans l’enclos en voiture et s’arrêter au belvédère pour se dégourdir les jambes et admirer les bisons avec, comme toile de fond, un vaste paysage enneigé.

Dans l’enclos, vous pourriez aussi voir des orignaux, des renards, des lynx ou des wapitis. Lors de notre visite, nous avons vu des pistes de loup fraîches dans la neige... hélas, pas de loup... pas cette fois-ci en tout cas.

5. Chaussez vos raquettes

Quelle meilleure façon d’aller vraiment explorer les bois que d’y aller en raquettes? Faites de la raquette sur l’un de vos sentiers de randonnée préférés ou profitez des températures inférieures au point de congélation pour vous lancer sur les multiples lacs gelés du parc. La petite créature perchée dans les arbres, c’est la nyctale de Tengmalm. Oui, vous aurez aussi la chance d’observer des animaux sauvages. Vous pouvez passer au bureau des Amis du parc national du Mont-Riding dans le lotissement urbain de Wasagaming pour louer des raquettes à la fois légères et performantes.

6. Enfourchez un vélo d’hiver

Si vous voulez partir à l’exploration du parc sur deux roues, adressez-vous aux Amis du parc national du Mont-Riding et louez un vélo d’hiver. Il existe plusieurs sentiers dans le périmètre du lotissement urbain de Wasagaming et dans les environs ainsi qu’au terrain de camping situé à proximité; ces sentiers vous feront passer par des voies enneigées et circuler parmi les arbres. Le vélo d’hiver, c’est tout un exercice! J’avais les cuisses en feu à la fin... quelle belle entrée de jeu pour ma prochaine activité.

7. Mangez, mangez, mangez et mangez encore

Quoi de mieux qu’un bon plat réconfortant quand il fait froid et, après avoir brûlé toutes ces calories à vélo, en skis et en raquettes, quel meilleur moyen de se ravitailler? À l’hôtel The Lakehouse, vous pourrez déguster de féériques œufs bénédictins au prosciutto, un copieux chili au bœuf et des scones maison, sans compter des cafés au lait à volonté. À l’Elkhorn Resort, un long menu vous propose tout ce que vous avez toujours voulu vous mettre sous la dent, allant de biftecks à des tacos au poisson en passant par de délicieuses boulettes de risotto. (Sur l’une de ces photos, la nourriture avait l’air si appétissante que j’ai un peu oublié de prendre une photo jusqu’à la presque toute fin de mon repas. Je vous laisse deviner de quelle photo il s’agit. Mon bifteck de surlonge était cuit à la perfection).

8. Séjournez à l’Elkhorn Manor

Après votre séjour dans le grand luxe de votre oTENTik, pourquoi ne pas venir profiter d’un repos bien mérité à l’Elkhorn Manor? Propriété de Parcs Canada, cette ancienne maison du directeur est exploitée par l’Elkhorn Resort et peut loger jusqu’à 12 personnes. Niché au bord du lac Clear, le manoir se trouve dans un cadre pittoresque qui invite à une rencontre intime avec le parc. Le soir de notre arrivée, le dîner a été préparé par le chef du Sporty’s, situé dans la ville voisine d’Onanole. Au menu, une chaudrée de poisson, du pain fait avec des céréales locales et du beurre irlandais biologique, des légumes verts frais avec du fromage local, du brochet du Manitoba, du bœuf provenant de la boutique du chef et une glorieuse tarte aux fruits pour clore la soirée.

À propos de l’auteur

Hello! I'm senior content marketing manager at Travel Manitoba. I also happen to live in one of the most surprising and beautiful places in the world. I love discovering stories and the things that make Manitoba one of the best places to visit.

Senior Content Marketing Manager